Aline Har blogueuse et passionnée du web

Quels sont les corps de métier dans la chaudronnerie ?

La chaudronnerie est un secteur en pleine croissance. Les experts en chaudronnerie utilisent plusieurs méthodes afin de fabriquer divers équipements industriels. C’est à partir des métaux (acier, inox, cuivre, …) qu’ils réalisent ces derniers. Mais pour concevoir un tel produit, ce domaine fait appel à plusieurs corps de métier, à savoir : le chaudronnier, le tuyauteur et le soudeur. Mais que fait chacun de ces experts ? Quels sont ses rôles dans la création des ouvrages chaudronnés ?

Le chaudronnier : un métier du métal en feuille

Le chaudronnier travaille les métaux pour leur donner des formes. Pour cela, il peut fabriquer de la petite chaudronnerie telle qu’une chaudière et de la grosse chaudronnerie comme un skid de grande taille ou une citerne. Ainsi, les ouvrages conçus peuvent être variés selon les commandes des clients.

Pour réaliser ces ouvrages, le chaudronnier travaille en atelier. Il adopte plusieurs techniques afin d’obtenir les produits commandés. Il commence son boulot par l’étude du plan et le traçage des formes sur le métal. Puis, il découpe chaque élément. Il passe ensuite à la mise en forme des différents éléments. Il termine son travail sur le montage et l’assemblage des pièces. Si l’ouvrage à fabriquer est de grande taille, il intervient sur le chantier pour l’assembler et l’installer. Il peut également s’occuper de l’entretien ou de la réparation de ces équipements industriels.

Comme le cœur du métier du chaudronnier est le travail du métal, il doit alors avoir une bonne connaissance sur chaque type de métaux à utiliser. En outre, elle doit être capable d’utiliser les différents outils de chaudronnerie. La possession d’une bonne condition physique, d’une habilité et de la patience sont parmi les critères à avoir pour pouvoir effectuer le métier d’un chaudronnier.

Le tuyauteur : un métier lié aux fluides

Le métier d’un tuyauteur industriel est un métier essentiellement lié aux fluides. Si le chaudronnier est qualifié comme un fabricant, le tuyauteur est plutôt un installateur. Il intervient sur des réseaux de tuyauterie qui conduisent les fluides. Ceux-ci peuvent être des liquides ou des gaz, explosifs ou corrosifs, à des températures et pressions plus ou moins élevées. Il assure la bonne circulation des fluides dans un circuit étanche.

Pour exécuter ses activités, le tuyauteur travaille à la fois en atelier et sur le chantier. Pour cela, il fait une étude des plans de construction des réseaux et des matériaux utilisés. En outre, il définit les travaux à effectuer. Le remplacement des réseaux de tuyauterie en mauvais état fait partie aussi des boulots du tuyauteur.

Pour pouvoir réaliser un tel métier, le tuyauteur doit avoir une capacité de visualisation et des connaissances techniques. En plus, il doit être capable de réagir rapidement. A cela s’ajoute la possession d’une bonne condition physique.

Le soudeur : un métier de finition

Le métier d’un soudeur est considéré comme un travail de finition parce qu’il assemble les pièces construites par le chaudronnier et le tuyauteur. Tout comme ces deux artisans, le soudeur travaille en atelier et sur le chantier.

Ainsi, pour déterminer les conditions d’assemblage, le soudeur étudie d’abord le plan de construction de l’ouvrage à réaliser. Puis, il prépare, dégraisse, et décape les pièces à souder. Il choisit ensuite la technique de soudure à faire et l’effectue. Après, il procède au nettoyage, contrôle et polissage de la soudure. Il termine son travail par les opérations de reprise ou de finition.

Pour devenir un bon soudeur, il est indispensable d’avoir une bonne connaissance sur les métaux et de maîtriser la lecture des plans. La maîtrise des appareils de soudure est importante aussi. Le soudeur doit également être habile, précis et dispose d’une bonne vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.